Valérie Pécresse propose “un choc de transmission”

La France affiche les impôts sur les successions et les donations parmi les plus élevés d’Europe et de l’OCDE. Ils représentent 0,6% du PIB contre 0,2% en Allemagne. En 2013, François Hollande avait massivement augmenté les impôts sur les successions et les donations en réduisant l’abattement de 159 000 euros par enfant tous les 10 ans à 100 000 euros tous les 15 ans.

Emmanuel Macron n’est pas revenu sur cette augmentation et sa ministre Amélie de Montchalin disait même préférer « taxer la succession, la rente, plutôt que de taxer ce qui produit des emplois » (France 2, 11 mars 2019).

Nous sommes les seuls à proposer un allègement massif des impôts sur les successions et les donations.

Propositions de Valérie Pécresse :

– Défiscaliser les donations jusqu’à 100 000 euros par enfant, petit-enfant, frère ou neveu tous les 6 ans (contre 100 000 euros tous les 15 ans pour les seuls enfants aujourd’hui) ;

– Doubler l’abattement pour les successions directes (200 000 euros) et les successions indirectes (100 000 euros), ce qui permettra d’exonérer d’impôt sur les successions de l’ordre de 95% des Français ;

– Sacraliser le « pacte Dutreil » qui permet la transmission des entreprises familiales.

Étiquettes :
, ,