Taxation du numérique : encore un échec pour Emmanuel Macron sur la scène internationale

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a expliqué lundi 2 décembre sur France Inter que les États-Unis ne voulaient plus d’un accord international, via l’OCDE, sur la taxation des géants du numérique

L’administration de Donald Trump envisage désormais d’imposer des sanctions sur la France qui a décidé une taxation internationale.

C’est un nouveau revers infligé à Emmanuel Macron, et une nouvelle preuve de son impuissance sur la scène internationale.

L’idée d’une taxe européenne sur les géants du numérique poussée par Emmanuel Macron avait déjà échoué il y a un an. Donald Trump a déjà décidé en octobre 2019 d’imposer des sanctions douanières contre l’Union européenne, et notamment contre les spiritueux français (alors que les États-Unis représentent le premier marché d’export de vins et spiritueux français).

Pour rappel, Emmanuel Macron a décidé en juillet dernier une taxation unilatérale de la France sur le chiffre d’affaires en France des géants du numérique au taux unique de 3%, conçue comme une solution transitoire vers un accord international.

Cette mesure ne cible pas seulement les entreprises étrangères, mais pénalise aussi les entreprises françaises du numérique, comme Critéo, qui elles payent leur impôt sur les sociétés en France.