Russie-Ukraine : la tension ne cesse de croître alors que l’UE et la France sont exclues des négociations

Vendredi 14 janvier, plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens ont été la cible d’une cyberattaque, dont les sites du ministère des Affaires étrangères et des Situations d’urgence. Bien que l’attaque n’ait toujours pas été revendiquée, elle intervient dans un contexte de tension entre la Russie et l’Ukraine et laisse à penser que, si elle n’est pas d’origine russe, elle peut avoir été réalisée par les séparatistes prorusses.

Devant l’accroissement des tensions entre l’Ukraine et la Russie, la France est hors-jeu et c’est la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, qui s’est rendue aujourd’hui en Ukraine et en Russie pour tenter de désamorcer les tensions.

Alors que la situation s’envenime de jour en jour, les Européens et la France sont de facto en toujours en dehors des négociations avec l’humiliation d’être exclus d’un conflit qui se déroule à leur porte. Malgré l’existence d’un cadre formel dédié au dialogue entre la France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine – le fameux format Normandie – la Russie fait le choix de négocier directement avec les Etats-Unis comme l’a démontré le sommet bilatéral entre Américains et Russes lundi dernier à Genève.

La France est hors-jeux. Emmanuel Macron n’est tout simplement pas à la hauteur des enjeux contrairement à Nicolas Sarkozy qui avait su prendre le leadership lors de la crise géorgienne de 2008.

Étiquettes :
,