Réaction de Bernard Brochand suite à l’attentat perpétré contre le professeur d’Histoire Géographie

Bernard Brochand, Député des Alpes-Maritimes exprime toute son émotion suite à l’attentat qui s’est perpétré vendredi à Conflans Sainte Honorine où un professeur d’histoire a été sauvagement assassiné parce qu’il n’exerçait que son métier.

« C’est avec une horreur absolue que nous venons d’assister à cet acte barbare et inhumain qui porte une atteinte très grave à notre démocratie et c’est avec une profonde émotion et une pensée pour les proches de Samuel Paty que j’appelle nos concitoyens à l’unité nationale.

A travers cet acte terroriste, c’est la démocratie et l’éducation de nos enfants qui sont une nouvelle fois la cible d’individus qui veulent attaquer notre mode de vie et nos institutions.

Cette nouvelle tragédie nous rappelle avec force que tous les moyens doivent être confiés aux forces de police et de gendarmerie, à l’armée, aux services de renseignement qui sont en permanence en alerte maximale pour protéger chacun d’entre nous du risque d’attentat.

Elle nous rappelle également que le combat que nous menons est aussi un combat des valeurs qui font notre République, notre Patrie et que la France est ce qu’elle est ! Non, personne ne peut accepter et ne doit accepter que des fanatiques souillent nos traditions, nos modes de vie et de pensée.

Nous ne nous sommes pas débarrassés des forces nazies pour retomber sous la domination des extrémistes religieux. Tant des nôtres sont tombés pour que la France soit libre et fière de ce qu’elle est, qu’il est du devoir de chacun de ne pas accepter cette gangrène qui, sournoisement, avance pas à pas.

Comme beaucoup de mes concitoyens j’attends du gouvernement, disposant du pouvoir régalien, qu’il mette tous les moyens en œuvre pour remettre de l’ordre dans la maison France car il est de son devoir le plus éminent de permettre à chacun de vivre dans la sécurité et la tranquillité.

Si par aventure il ne se montrait pas à la hauteur de cet enjeu démocratique, alors il laisserait les ennemis de la République triompher ou ses propres citoyens sonner l’alarme et prendre les mesures qui s’imposent.

Le terrorisme doit être combattu avec force et détermination. La France saura rester solidaire mais intransigeante face à de tels actes inhumains qui portent atteinte au fondement de notre République : la liberté d’expression ».