Nouvelle manifestation des soignants

Lors d’une réunion avec les syndicats mercredi dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran a promis une enveloppe de six milliards d’euros pour augmenter la rémunération des personnels hospitaliers non médicaux. Pour revaloriser les salaires des médecins hospitaliers, le ministère a évoqué une enveloppe de 300 millions d’euros.

Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont organisé une nouvelle journée de mobilisation nationale ce mardi 30 juin pour réclamer plus de moyens.  Au total, près d’une centaine de rassemblements sont prévus un peu partout en France.

Notre système de santé est à bout de souffle. Ce constat a été exacerbé par la crise du coronavirus. Les professionnels de santé ont des conditions de travail déplorables.

Malgré ce constat accablant, le gouvernement multiplie les plans et les mesures circonstancielles, avec le Ségur de la santé, sans réfléchir à une refonte globale de notre système de santé. 

Les propositions des Républicains pour réformer véritablement le système de santé sont claires :

-revaloriser les salaires des soignants ; 

-proposer une nouvelle vision stratégique de la santé en  passant d’une vision curative à une vision de parcours accordant une place plus importante aux actes de prévention ;

-modifier la gouvernance en matière de santé afin de réorganiser l’ensemble du système et à assurer une réponse adaptée aux besoins des territoires : les standards de santé publique doivent être définis au niveau national, en regroupant les forces administratives en un opérateur de veille sanitaire et épidémiologique capable d’unifier l’action de l’État et d’établir des stratégies directrices pour l’application des orientations de politiques de santé publique votées par le Parlement ;

-simplifier le fonctionnement des établissements de santé ;

-rendre plus autonomes les services des hôpitaux et laisser une marge de manœuvre plus larges aux chefs de service ;

-cesser l’hyper-administration des emplois au sein des établissements : il y a autant de postes de professionnels de santé que de postes administratifs dans nos hôpitaux aujourd’hui.