NE VOUS FAITES PAS DES VACANCES EN TOC ! HALTE A LA CONTREFACON !

Bernard Brochand, Président du Comité National Anti Contrefaçon (CNAC) de 2004 à 2013, a participé le 5 juillet dernier au lancement officiel de la campagne estivale contre la contrefaçon à Cannes. Cette campagne de sensibilisation des consommateurs a débuté tout d’abord par une conférence de presse à laquelle participaient Christian Peugeot – Président de l’Union des Fabricants, Richard Yung – actuel Président du CNAC, Rodolphe Gintz – Directeur général des Douanes, Romain Soubeyran – Directeur génaral de l’INPI, et David Lisnard – Maire de Cannes.

A cette occasion, les différents intervenants ont rappelé les effets et les conséquences sanitaires, économiques et environnementales de la contrefaçon qui envahit insidieusement le quotidien des consommateurs. L’importance d’une sensibilisation renforcée de ces derniers à partir d’une distribution de 100 000 tracts bilingues (français/anglais), d’une vaste campagne d’affichage et d’un partenariat avec PriceMinister, Google et Facebook,  a été mise en exergue. C’est ainsi que les équipes de l’Unifab investiront du 5 juillet au 18 août, le littoral sudiste de notre territoire sous le slogan « ne vous faites pas des vacances en toc ».

Il est important de souligner que la contrefaçon représente un manque à gagner de 200 à 300 milliards d’euros par an, la France perdant à elle seule plus de 6 milliards d’euros. Le pillage du savoir-faire national copié le plus souvent à l’extérieur de nos frontières conduit à la suppression régulière des postes d’emplois traditionnels : 200 000 en Europe dont 38 000 en France.

Par ailleurs, en brassant des sommes considérables, la contrefaçon finance le crime organisé et le terrorisme. Elle reste l’activité la plus lucrative et la moins sanctionnée et est en effet la deuxième source de revenus criminels dans le monde. Il a été prouvé, lors de l ‘enquête des attentats de Paris en 2015, que les frères Kouachi s’étaient livrés au trafic de chaussures de sports pour financer leurs opérations.

Enfin, la contrefaçon est également un véritable problème de santé publique. Les denrées ou compléments alimentaires, les médicaments, les pièces automobiles, les aliments pour bébé font partie des produits qui peuvent s’acheter par cher et anonymement sur internet. Les conséquences peuvent être tragiques et provoquer des accidents ou des intoxications alimentaires d’ordre vital.

Alors n’hésitez pas à sensibiliser vos proches et à les avertir des dangers de la contrefaçon !