Les résultats préoccupants de la France dans la dernière enquête Pisa

Les résultats du Programme international pour le suivi des acquis (Pisa) – qui compare les connaissances des élèves de 15 ans de 79 pays – révèlent que le niveau scolaire, en France, est dans la moyenne mais loin derrière les pays les plus performants. Le niveau avait fortement baissé lors de l’enquête de 2013. Depuis 2016, les résultats ne s’améliorent pas. De plus, l’enquête menée par l’OCDE met en exergue que les inégalités sociales restent très prégnantes dans l’apprentissage des fondamentaux et que la France est l’un des pays qui concentre le plus la difficulté scolaire au sein de certains établissements.

La France est également l’un des 3 pays (sur 79) dans lequel les élèves font le plus état de problèmes de discipline avec « du bruit et du désordre dans la plupart ou dans tous les cours ». 

Ces chiffres sont préoccupants. Il est urgent que la transmission des savoirs fondamentaux soit assurée pour tous les élèves. 

Il est indispensable d’établir des programmes qui garantissent l’apprentissage des fondamentaux (lecture, écriture, mathématiques et éducation civique) pour tous les élèves. Cela passe nécessairement par l’augmentation hebdomadaire des heures consacrées à l’apprentissage de ces fondamentaux en primaire, une meilleure préparation des professeurs et l’utilisation de méthodes qui ont fait leur preuve. Il faut également inciter les enseignants les plus expérimentés à enseigner dans les quartiers faisant l’objet d’une politique de la ville grâce à des primes. 

Il faut également rétablir la discipline dans les établissements scolaires qui doivent rester des lieux de sérénité. Il n’est pas admissible que la violence y ait sa place.

Nous proposons de responsabiliser les parents avec la suspension des allocations familiales des élèves absentéistes ou perturbateurs ainsi que des sanctions systématiques pour les élèves violents.

Nous proposons également de remplacer les mesures d’expulsion temporaire par des travaux d’intérêt généraux au sein des établissements scolaires.