Les principales propositions de notre candidate pour refonder l’école

Valérie Pécresse propose de refonder l’école en s’appuyant sur plusieurs points: l

●      Réduire la TVA sur la construction de 10% à 5,5% ;

●      Diviser par deux le nombre de bureaux vacants d’ici 2030 ;

●      Pérenniser le PTZ et le généraliser à l’ensemble du territoire en le renforçant dans les zones rurales pour que tous les Français ;

●      Rétablir l’APL accession pratiquement supprimée par le gouvernement ;

●      Bonifier les aides à la rénovation pour accélérer les aides à la rénovation des centres-bourgs et y construire des logements adaptés à nos aînés ;

●      Créer une “caution solidaire” qui servira de garantie bancaire pour tous ceux qui travaillent mais qui sont injustement des dispositifs de prêts bancaires ;

●      Garantir et mieux protéger les droits de propriétaires avec une tolérance zéro pour les squats ;

●      Engager un grand plan de rénovation des logements sociaux (rénovation énergétique et rénovation des parcs d’ascenseurs) ;

●      En contrepartie, les bailleurs ou les maires pourront expulser les locataires condamnés pour trafics ou violences et qui troublent la vie des résidents ;

●      Donner la priorité aux travailleurs de première ligne dans le logement social (soignants, médecins, professeurs, etc.) dans la commune où ils travaillent ;

●      Traquer et punir les marchands de sommeil en améliorant le fichage, en confisquant systématiquement leurs biens immobiliers souvent insalubres et en renforçant les sanctions pénales ;

●      Lutter contre la précarité énergétique de millions de foyers en amplifiant la politique de rénovation énergétique avec des aides de l’Etat qui devront concerner tous les logements sociaux ;

●      Généraliser le dispositif anti-ghetto qui limite à 30% la part de logements très sociaux dans la commune pour parvenir à “refaire ville” ;

●      Obliger les bailleurs sociaux, dans les communes qui ne respectent pas cette norme, à mettre sur le marché l’équivalent de 1% du parc par an pour libérer de nouveaux logements ; 

●      Confier aux maires la politique du peuplement grâce à un “grand pacte de mixité sociale” ;

●      Confier aux régions la gouvernance de la rénovation urbaine.