Le port du voile islamique dans le sport

La majorité présidentielle a de nouveau démontré ses fractures et ses ambiguïtés sur la laïcité, en rejetant mercredi, à l’Assemblée nationale, un amendement des sénateurs des Républicains visant à interdire le port de signes religieux ostensibles dans les compétitions sportives comme le préconise la Charte Olympique. À l’appel du gouvernement, la plupart des élus de la majorité présents ont voté sa suppression mercredi, en dénonçant des tentatives d’ ” instrumentalisation” de la droite. Mais six d’entre eux ont voté pour : “la religion n’a rien à voir avec le sport”, a expliqué Aurore Bergé. Les ministres Bruno Le Maire et Marlène Schiappa se sont aussi prononcés pour l’interdiction des signes religieux ostensibles lors de compétitions sportives alors que la ministre Élisabeth Moreno a défendu le port du voile dans le sport en indiquant que c’était le lieu de “l’émancipation”.

Laisser entendre que le voile pourrait être un facteur d’émancipation est une faute. Notre position est claire : le voile islamique – comme d’ailleurs tout autre signe de prosélytisme religieux – n’a rien à faire dans les compétitions sportives. Il doit être interdit dans toutes les compétitions sportives, comme le prévoit déjà la Charte Olympique pour les compétitions olympiques. Le gouvernement et la majorité ont refusé notre amendement : ils sont plus complaisants avec le communautarisme que le comité olympique.

Nous proposons également l’interdiction du voile pour les fillettes, pour les accompagnatrices scolaires et l’interdiction du port du voile forcé. Il n’y a pas de “en même temps” qui tienne quand il s’agit de défendre l’égalité entre les sexes et la laïcité. 

Quant à ceux qui proposent l’interdiction du voile partout dans l’espace public, cette proposition serait excessive et inapplicable : on ne va pas demander à des forces de l’ordre déjà surmobilisées de verbaliser dans la rue toutes les femmes voilées de France… Comme d’autres propositions d’Éric Zemmour (chèque de 10 000 euros par naissance dans les communes rurales, suppression du permis à points…), cette proposition manque de sérieux.

Les propositions de Valérie Pécresse sur le voile :

●      Interdire le port du voile dans les compétitions sportives.

●      Interdire le port du voile pour les accompagnatrices scolaires.

●      Interdire le port du voile pour les mineures de moins de 15 ans : une amende dissuasive pour les parents qui voilent leur fillette.

●      Interdire le port du voile forcé : seront punis ceux qui recourent à la contrainte, à des actes d’intimidation ou de harcèlement par des propos ou comportements répétés, en vue de déterminer une personne à se conformer à des préceptes religieux.

Étiquettes :
,