L’Appel aux Français de Bernard Brochand

« Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays »

Discours d’investiture de John Fitzgerald Kennedy du 20/01/1961

Ainsi que je vous l’ai promis l’année dernière, voici venu le temps de faire le bilan de mon action au cours de cette année et de rendre compte de mon expérience pour préparer au mieux les actions futures.

Que de changements dans notre société, que de prises de conscience, que de bouleversements tout au long de cette année ! Notre pays est à un tournant de son histoire, tournant social, tournant économique, tournant écologique, tournant technologique et nous devons nous y préparer.

Le pays traverse une crise sans précédent : chômage, pauvreté, insécurité, menaces terroristes, immigration non contrôlée, le constat est évident mais les mesures prises par le gouvernement ne sont pas à la hauteur des enjeux alors qu’ils sont déterminants pour l’avenir de nos enfants et les Républicains doivent être force de propositions.

Les résultats des élections européennes ont prouvé que les Français s’étaient largement mobilisés pour aller voter mais notre parti n’a pas réussi à retisser le lien avec son électorat traditionnel malgré l’implication et le travail des candidats. Les Etats Généraux prévus pour la rentrée devront rassembler autour d’un programme ambitieux : formuler une vraie alternative au programme de la République en marche, élargir notre parti vers le centre, convaincre ceux qui sont partis de revenir, rassembler nos différents courants, améliorer la communication en donnant plus de place aux jeunes élus dans les médias. Un espace existe entre Le Pen et Macron et c’est à ces conditions que nous pouvons espérer remonter la pente afin de préparer au mieux les prochaines élections municipales.

Toute la pertinence du rôle du député consiste à faire le lien entre les problèmes locaux qui touchent les habitants de la circonscription et l’action législative qui met en œuvre son action au niveau national.

Voici donc les actions que j’ai menées ces derniers mois : elles sont diverses et variées comme le sont les habitants de notre région.

  • Pour les sportifs de haut niveau, une proposition de loi en vue de la création d’un fonds de soutien pour qu’ils puissent se préparer dans les meilleures conditions aux jeux Olympiques.
  • Face à la désertification des centres-villes, une proposition de loi afin de faciliter l’installation de nouveaux commerces en prévoyant une exonération de la Cotisation Foncière des Entreprises sur 3 ans.
  • Pour rester au plus près des réalités territoriales, une proposition de loi sur le rétablissement du cumul de mandat de maire et de député sous certaines conditions de plafonnement de leur indemnité parlementaire.
  • Pour la biodiversité, une proposition de loi faisant visant à faire reconnaître la disparition des abeilles comme Grande cause nationale et une proposition de loi pour organiser la lutte contre le charançon rouge du palmier.
  • Dans le domaine de la santé, pour répondre à l’appel de médecins et associations de famille, une proposition de loi sur le financement de la recherche sur le cancer et les maladies incurables de l’enfant.

Tels sont les principaux thèmes des actions que j’ai menées tout au long de cette année. Mon travail n’est pas terminé et ma détermination ne faiblit pas. Vous savez que vous pouvez compter sur moi.

La France a connu par le passé des périodes difficiles au cours desquelles elle a su apporter des réponses. L’espérance ne doit pas disparaître car rien n’est perdu pour la France. Ce renouveau dépend de vous, quelles que soient vos opinions politiques. Le destin de la France est entre vos mains ! sachez que je serai toujours à vos côtés pour soutenir vos projets, vos ambitions, vos rêves, vos aspirations qui nous permettront d’écrire ensemble une nouvelle page de notre histoire.

Pour redonner confiance dans l’avenir, il est urgent de nous RESSAISIR, REAGIR ET SURTOUT AGIR ! Demain il sera trop tard !

Je reprendrai donc les propos du Général de Gaulle prononcés au lendemain de la seconde guerre mondiale :

« Il est temps que se forme et que s’organise le rassemblement du peuple français »