Flambée des prix du carburant

En un an, les prix des carburants ont massivement augmenté avec une hausse moyenne de 45,9% pour l’essence et de 63% pour le gazole. Début mars, à un mois de l’élection présidentielle, Jean Castex avait annoncé une remise à la pompe, pour un coût de 2,8 milliards d’euros pour l’Etat.

Initialement prévue pour entrer en vigueur le 1er avril, la remise pourrait être décalée de quelques jours avant que les stations-services soient approvisionnées en carburant “remisé”. Ce sont les fournisseurs qui bénéficient de cette remise au niveau des centrales d’achat et les stations qui les répercutent mais ces dernières doivent vider leurs cuves avant d’être approvisionnées avec de l’essence remisée. Dans certaines stations de zones rurales, il faudra attendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour en bénéficier.

La TVA étant de 20% en métropole, la remise sera de 18 centimes par litre TTC, de 17 centimes TTC en Corse où la TVA est de 13% et de 15 centimes en Outre-mer où il n’y a pas de TVA sur les produits pétroliers.

La ficelle était déjà grosse à 10 jours du premier tour de l’élection présidentielle. Avec une remise effective à quelques jours du scrutin, il n’y a plus de doute sur leurs intentions électoralistes, d’autant plus qu’un sticker précisant le geste du gouvernement sera ajouté sur le ticket de caisse.

En raison de la hausse des prix, l’Etat encaisse 25 centimes de taxes supplémentaires. Depuis des semaines, Valérie Pécresse propose que l’intégralité de cet argent soit rendue aux consommateurs, sans attendre la veille du scrutin. L’Etat ne peut pas s’enrichir sur le dos des Français. Pour aider les Français à payer leur facture, Valérie Pécresse propose également aux entreprises qui le souhaiteraient de faire des « chèques-essence » afin de les défiscaliser, sur le modèle des chèques restaurants.

Face aux mesurettes court-termistes et électoralistes qui visent à pallier la hausse des prix, notre candidate propose aux Français un véritable bouquet de pouvoir d’achat pour qu’ils puissent mieux vivre de leur travail : la prise en charge des frais de transport des employés par l’entreprise, la suppression de la redevance audiovisuelle, la hausse de 10% de salaire net, la défiscalisation des heures supplémentaires, la transformation sans charge des RTT en salaire…

Étiquettes :
,