Emmanuel Macron annonce la « suppression » de l’École nationale d’administration

Dans une allocution du 8 avril 2021, Emmanuel Macron a annoncé la suppression de l’École nationale d’administration (ENA) et la création de l’Institut du service public (ISP). L’ISP doit proposer un tronc commun aux 13 écoles actuelles de service public.

L’annonce du président de la République n’est qu’un énième affichage politique. Substituer une structure à une autre ne répond pas au véritable enjeu qui se pose aujourd’hui, du principe de continuité du service public et de rendre l’action publique efficace, à la fois dans le temps et dans l’espace.

Il est impératif de rendre l’action publique efficace pour que la France redevienne prospère, de réarmer l’État pour fixer les grands axes stratégiques des politiques publiques et de faire confiance aux collectivités territoriales et aux services déconcentrés de l’État pour les mettre en œuvre avec agilité et sens de l’adaptation aux réalités territoriales.

C’est d’ailleurs la réflexion entreprise par notre famille politique. Retrouvez les propositions faites lors de la convention Efficacité de l’action publique : 2021-03-30-lR-convention-efficacite-action-publique.pdf (republicains.fr)

Retrouvez l’interview du Président Christian Jacob dans la revue Acteurs publics sur les enjeux qui se posent à la fonction publique : Christian Jacob : “Par un système hypercentralisé, on s’est déconnecté de la réalité des populations” | À la une | Acteurs Publics

Étiquettes :
, ,