Échec du lancement de la campagne de vaccination

En France, au 7 janvier, seulement 45000 personnes ont été vaccinées. L’Allemagne compte déjà 367 331personnes vaccinées, l’Italie plus de 307 000, la Grande-Bretagne près d’un million et les États-Unis plus de 5,31millions.

Emmanuel Macron a mis en scène son agacement face à la lenteur de la campagne de vaccination dans le dernier numéro du Journal du Dimanche. Finalement, les autorités tablent sur minimum 15 ou 20 millions de Français vaccinés d’ici au milieu de l’année prochaine,c’est-à-dire ayant reçu les deux doses prévues.

Jean Castex a annoncé, ce jeudi 7 janvier:

-Le maintien du couvre-feu au niveau national, jusqu’au 20 janvier.

-Une extension du couvre-feu à 18 heures, déjà en vigueur dans 15 départements, à 10 nouveaux départements.

-Les lieux accueillant du public, qui sont actuellement fermés,le resteront jusqu’au moins mi-février: cinéma, musées, salles de spectacle, restaurants etc. Un point sera fait le 20 janvier.

-Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner à partir de lundi 18 janvier dans des centres de vaccination après prise de rendez-vous auprès d’une plateforme téléphonique dédiée. A partir du 11 janvier, il y aura 300 centres sur le territoire, puis progressivement 600 seront mis en place d’ici la fin du mois de janvier, soit 6 par départements.

-La frontière avec le Royaume-Uni restera fermée.

Derniers chiffres de l’épidémie Au mercredi 6 janvier, on comptait en France 25 379 nouveaux cas confirmés de Covid-19. On compte 66 565 décès depuis le début de l’épidémie (+ 291en24 heures), 7 602nouvelles hospitalisations sur les 7 derniers jours, dont 1163en réanimation. Depuis le début de l’épidémie, la France est le 18e pays le plus touché par l’épidémie avec une mortalité de 1019 décès par million d’habitants alors que l’Allemagne est le 48e pays le plus touché avec 455 décès par million d’habitants.

Nous les Républicains sommes force de proposition:

Après l’échec sur les masques, celui des tests, voici venu celui des vaccins. C’est un fiasco logistique doublé de fautes de communication.La faillite politique et administrative de ce lancement de la campagne de vaccination est une humiliation pour la France. C’est une constante de notre histoire : dès que ses gouvernants hésitent à trancher et sont gouvernés par la peur, la France est paralysée par la bureaucratie. Il faut que le gouvernement accepte de réparer ses erreurs et qu’il prenne ses responsabilités. Depuis un mois, le gouvernement prétend que la stratégie de vaccination est prête mais il n’en est rien. Après le temps de l’amateurisme, voici venu celui de l’incompétence. Prétexter que ce lancement est extrêmement lent à cause de la défiance des Français, c’est absurde. Il y a près d’un Français sur deux prêt à se faire vacciner. Les Républicains avaient très tôt appelé à la vigilance sur la stratégie de vaccination. Philippe Juvin avait tiré la sonnette d’alarme dès le 16 novembre sur Europe 1: «Nous ne pouvons pas rater la vaccination comme nous avons raté le déconfinement».

NOS PROPOSITIONS:

-Décentraliser la mise en œuvre de la stratégie vaccinale et travailler en lien étroit avec les collectivités territoriales afin d’ouvrir des centres de vaccination dans tout le territoire;

-Permettre à tous les professionnels de santé d’administrer le vaccin (médecins, pharmaciens, infirmier)

-Simplifier les procédures administratives autour de vaccination;

-Permettre aux personnes volontaires de se faire vacciner.

Étiquettes :
,