De Charybde en Scylla

Une réforme des retraites oh combien nécessaire, mais mal préparée, mal expliquée aux Français et enfin pas financée ! A tel point que le Conseil d’Etat donne un avis réservé sur le texte en formulant une série de critiques et en pointant le fait qu’il n’a pas eu le temps nécessaire, compte tenu des faibles délais qui lui étaient impartis, pour garantir la sécurité juridique d’une réforme importante touchant au contrat social.

Une circulaire Castaner censée satisfaire les demandes des maires mais qui en fait n’a pour but que de cacher la défaite électorale de la famille LREM aux élections municipales. Prévue pour tenir compte de la recomposition politique depuis 2017 dans l’attribution des nuances politiques aux élections municipales, elle avait prévu de classer sans étiquette les vainqueurs des municipales dans toutes les villes ou villages de moins de 9.000 habitants, soit 95% des communes.  La voilà également annulée par le Conseil d’Etat et le Ministre de l’Intérieur obligé de revoir sa copie. Pour en revenir au chiffre initial de 3 500 habitants.

Une parole plus que regrettable de la Garde des Sceaux sur l’affaire Mila qui non seulement, par ces propos, justifie d’une certaine manière les nombreuses menaces contre la jeune fille, mais donne aussi raison à tous les islamistes qui militent contre  » le droit au blasphème « , élément pourtant essentiel de la laïcité en France. La Garde des Sceaux obligée de faire mea culpa en regrettant « une expression maladroite » !

Enfin le rejet du Projet de Loi du groupe UDI sur le congé parental en cas de deuil d’un enfant par la Ministre du Travail : recadrée par le Président de la République qui réclame « plus d’humanité ». Bronca au sein des députés de la majorité qui regrettent d’avoir suivi leur gouvernement !

La réunion du groupe politique de la République en marche mardi a tourné à l’affrontement entre le Premier Ministre et les députés : après tant de couacs, tous perçoivent sur le terrain le mécontentement des Français et redoutent de perdre leur mandant lors des prochaines élections !

Jupiter n’est visiblement plus maître des horloges et son parti est dans la tempête : il lui manque de vrais leaders, un vrai dialogue, et une vraie connaissance des règles du jeu politique pour certains.

Finalement l’ancien monde avait du bon !