Photo de Bernard Brochand, député des Alpes-Maritimes et à l'Assemblée Nationale

CA SUFFIT… ON VOUS A COMPRIS !!!!

Tribune de Bernard Brochand

Depuis quelques semaines, le mouvement, à ses débuts légitime et compréhensif de protestation des « gilets jaunes », entre dans une phase dangereuse pour lui-même et pour la France.

Désormais, le leitmotiv des manifestations qui égrènent nos samedis semble être la destruction et la déprédation des biens collectifs et privés sous le seul prétexte qu’ils représentent un symbole républicain ou ce que l’on ne possède pas.

La dérive devient évidente et ceux la mêmes qui exercent le droit légitime et reconnu de pétition et de manifestation portent atteinte (certains sans même le savoir), aux Libertés publiques fondamentales que sont la sécurité, la tranquillité publique et le droit de propriété, principes qui font partie de l’Histoire de France.

Un vent mauvais souffle sur notre pays et qui rappelle certaines des heures les plus sombres de notre Histoire.

Au-delà de l’image qui est donnée à la face du monde et qui entraîne interrogations et stupéfaction, c’est le pays tout entier qui est outragé chaque semaine que cela soit au travers de nos forces de l’ordre, de nos symboles institutionnels ou même simplement de celles et ceux qui souhaitent travailler et prospérer dans de bonnes conditions.

Il devient intolérable et inacceptable que des artisans, des commerçants et de très nombreux salariés du secteur tertiaire, se trouvent empêchés d’exercer leur profession parce que quelques-uns les prennent en otage. Eux aussi ont des familles à nourrir et des fins de mois à assurer….

Jusqu’où ira-t-on ?  Quel est le but recherché ?

Il est temps que cela finisse et l’exécutif doit désormais prendre ses responsabilités et gouverner le pays en lui assurant les moyens de continuer à travailler dans la liberté et la sécurité.

C’est d’ailleurs une demande de nos concitoyens qui désormais rejettent à une forte majorité les actions conduites par quelques personnes, violentes et politisées.

Faudra t’il en arriver à une démonstration de force de la part de la France patriote et laborieuse, comme cela fut le cas le 30 Mai 1968 pour qu’enfin l’ordre républicain soit rétabli ??

Comment chacune et chacun d’entre nous ne comprend-il pas que rien de bon ne peut sortir de la convoitise, du ressentiment, de l’envie ou de la jalousie.

Une minorité condamne d’avance celui qui possède le plus simple bien matériel ou celui qui par son travail cherche à maintenir sa position au sein de la société.

Notre pays s’est si souvent battu contre la tyrannie que je ne peux croire à la spontanéité des mouvements que nous connaissons aujourd’hui car il n’existe pas à mes yeux, dans le comportement de nos compatriotes, une propension naturelle à humilier ainsi semaine après semaine ceux qui sont chargés de leur protection et on si souvent donné leur vie pour cela ou ceux qui veulent simplement vivre des fruits de leur travail.

C’est pourquoi les faiblesses de l’Etat et ses manquements à ses prérogatives régaliennes ainsi qu’à son devoir de protéger chacun d’entre nous m’amènent à me poser des questions et à émettre des doutes.

La question est de savoir si l’on ne recherche pas le chaos pour mieux asseoir sa légitimité.

Le doute est dans l’origine réelle de celles et ceux qui vandalisent et terrorisent chaque semaine.

Cela doit s’arrêter. Ça suffit ! A quand la fin de l’impunité ?

Il est plus que temps que nos pouvoirs publics reprennent en main la situation et commencent déjà par rétablir l’ordre républicain qui impose à chacun de pouvoir circuler et travailler en toute sécurité et tranquillité.

Il est grand temps que l’on cesse de bafouer l’Etat et en toute impunité que l’on puisse appeler à commettre des délits et même des crimes sans être condamné pour la tenue de tels propos.

Il serait également temps que les masques tombent enfin et que chacun soit clairement informé de ceux qui se trouvent cachés derrière la dénonciation de pseudos « dérives autoritaires » des pouvoirs publics et qui appellent en sous-main à manifester avec violence, bafouant ainsi les principes républicains auxquels nos concitoyens sont si solidement attachés.

Les choses vont loin, trop loin et bientôt c’est la cohésion nationale qui sera irrémédiablement altérée par des comportements irresponsables propagés par certains.

Lorsqu’un pays ne se respecte plus il est la merci de basculer dans l’anarchie la plus dangereuse.

La France peut encore se retrouver et, dans l’apaisement, dialoguer et prospérer vers des solutions bénéfiques à tous.

La France a su montrer par le passé qu’elle était capable de surmonter ses divisons et de ne pas se tromper de combat.

Qu’il soit permis à un parlementaire qui a acquis une certaine expérience et que sa qualité de Doyen de l’Assemblée Nationale autorise à mettre en garde ses concitoyens de venir ici exprimer son souhait le plus cher que notre Patrie se retrouve et œuvre collectivement au rayonnement de notre beau pays.

CA SUFFIT… ON VOUS A COMPRIS !!!!

Bernard BROCHAND

Étiquettes :
, ,