Bernard Brochand se réjouit que La République en Marche reprenne sa proposition de loi visant à lutter contre la mort subite

Le 18 février prochain sera examinée en séance publique une proposition de loi de la République en Marche visant à lutter contre la mort subite et à sensibiliser la population aux gestes qui sauvent.

Bernard Brochand se réjouit vivement que ses collègues députés de la République en Marche aient enfin pris conscience de l’importance du sujet.

En effet, Monsieur le Député avait lui-même déposé un texte en février 2018 dont les principales mesures sont aujourd’hui reprises par la République en Marche qui se dit à l’origine de cette initiative.

Bernard Brochand tient vivement à rappeler que sa proposition de loi n° 710 « visant à la prévention de la mort subite et à la création d’une journée nationale de lutte contre la mort subite » n’a pas eu la chance d’être retenue pour être débattue en séance. La majorité, en dépit d’un sujet consensuel qui touche l’ensemble de nos concitoyens, a refusé ce texte pour mieux se l’approprier ensuite.

Bernard Brochand tient à préciser qu’il soutiendra cette proposition de loi  puisqu’il a lui-même travaillé de longues semaines avec des médecins spécialistes et qu’il connaît parfaitement les conséquences dramatiques du manque d’informations de la population concernant les gestes qui sauvent et de la prise en charge rapide du patient victime d’un arrêt cardiaque.