BERNARD BROCHAND SAISIT LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION CONCERNANT LA SITUATION DES APICULTEURS

Bernard Brochand, Député des Alpes-Maritimes et membre du Comité de soutien des élus à l’abeille, a souhaité interpeller le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, dans un courrier du 9 juillet (cf. pièce jointe), au sujet de la situation préoccupante de nombreux apiculteurs. Conscient des difficultés du secteur, Monsieur le Député l’avait précédemment sollicité, par l’intermédiaire d’une question écrite, faisant état de la nécessité d’assurer une meilleure traçabilité du pays d’origine du miel consommé en France.

Bernard Brochand a exprimé la volonté d’intervenir à nouveau pour soutenir cette filière en danger. Depuis la sortie hivernale, de nombreux apiculteurs se sont mobilisés pour alerter sur la catastrophe tant écologique qu’économique dont ils sont victimes. Ils ont pu ainsi constater une perte massive de colonies, les plaçant dans l’incapacité de vivre de leur métier. Des professionnels de plusieurs régions ont exprimé leurs inquiétudes quant à leur avenir. Monsieur le Député souligne que l’enquête que le Ministère a lancé courant du mois de juin a confirmé leurs préoccupations et que nombre d’entre eux avaient déjà signalé cette situation dramatique dès le mois d’avril et restent dans l’attente de vraies mesures leur permettant de poursuivre leurs activités.

Soucieux de la survie de ces insectes pollinisateurs essentiels à notre écosystème et de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent certains apiculteurs, Monsieur le Député souligne qu’aucune proposition n’est avancée pour répondre à la détresse de ces exploitations sinistrées. Bien que le recensement lancé par le Ministère confirme les mortalités exceptionnelles dénoncées depuis avril, Bernard Brochand s’étonne qu’aucun signe de volonté politique d’un plan d’action permettant d’aider les apiculteurs visés, n’ait été mis en œuvre. Monsieur le Député insiste sur le fait que le Ministère n’ait pas encore entamé de dialogue avec les professionnels du secteur, que ce soit dans le cadre des enquêtes effectuées ou sur le dispositif d’indemnisation attendu par ces professionnels.

C’est pour toutes ces raisons, que Monsieur le Député rappelle que faute d’un plan de soutien aux apiculteurs sinistrés, des entreprises agricoles vont disparaitre. Il demande ainsi au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Monsieur Stéphane Travert, de bien vouloir recevoir une délégation de professionnels afin de voir quelles actions peuvent être entreprises pour aider ces derniers au plus vite.

Bernard Brochand restera donc attentif à toute évolution de cette situation et n’hésitera pas à intervenir à nouveau pour aider cette filière.