Bernard Brochand participe à la Journée des Présidents de clubs sportifs organisée par la BPI

Quand on joue collectif, c’est toujours pour mieux servir l’avenir !

A la demande du Directeur exécutif de BPI France, M. Patrice Bégay, Bernard Brochand est intervenu le 30 janvier 2019 au Palais des Festivals de Cannes devant une cinquantaine de Présidents de clubs sportifs afin d’évoquer son expérience en tant qu’ancien Président du Paris Saint Germain et créateur de Canal Plus. Il les a exhortés à « casser les codes » et à faire tomber les murs pour parvenir à l’aboutissement de leurs projets respectifs. A cette occasion, Bernard Brochand a retrouvé un ancien collègue de l’Assemblée Nationale, ancien Ministre des Sports et surtout multiple champion olympique et du monde, M. David Douillet, ainsi que la nageuse française médaillée olympique, Laure Manaudou. Nous vous invitons à retrouver ci-après les grandes lignes du discours de Bernard Brochand.

« Je vous accueille à Cannes aujourd’hui en tant que Maire pendant 14 ans de cette Ville mais aussi en tant que Doyen des Députés de l’Assemblée Nationale.

Mais surtout en étant un des vôtres toute ma vie comme sportif mais également dans la création et le développement d’un grand club de Football : Le Paris Saint Germain.

Je connais donc les difficultés mais aussi les échecs, les succès de ceux qui se donnent pour mission personnelle de créer, de développer un club lié à leur sport favori.

LE MARCHE MONDIAL :  

Le monde a changé, en particulier dans le sport au cours de ces 30 dernières années et cette transformation vous a touchés notamment dans le domaine des revenus des clubs pour vivre et se développer. Le sport est devenu un marché mondial où les médias jouent un rôle fondamental.

L’évolution du volume horaire des programmes sportifs en heures est passée de 50846 en 2000 à 211 677 en 2016.

Pour vous donner des exemples concrets :

Le football a été le sport qui a transformé la gestion des clubs et ouvert de nouvelles pistes de revenus aussi en Europe. Il y a désormais sept clubs qui ont des revenus les rendant intouchables et font d’eux les maîtres de ce marché mondial 2017/2018.

  • Le Real Madrid : 750,9 millions
  • Le FC Barcelone : 690,4 Millions
  • Manchester United : 666 Millions
  • Bayern de Munich : 629,2 Millions
  • Manchester City : 568,4 Millions
  • PSG : 541,7 Millions
  • Liverpool : 512,7 Millions

Concernant le PSG le budget de 542 Millions d’euros est réparti de façon suivante :

  • 58 % proviennent des ventes de produits dérivés, activité commerciale (soit 313 millions d’euros)
  • 24 % de ces revenus proviennent des droits de la télévision (soit 127 000 Millions d’euros)
  • 18 % proviennent des recettes des matches (soit 100 000 Millions d’euros)

Que reste t’il pour les autres sports ? Une redistribution pour les fédérations :

Le rugby, le cyclisme, le ski, le handball, le volley ball, le basket, le tennis, le jumping

RUGBY : TOP 14

  1. Stade Français : 34 Millions d’Euros
  2. Clermont : 32,5 millions d’Euros
  3. Stade Toulousain : 32 Millions d’euros
  4. Toulon : 30 Millions d’Euros
  5. Le LOU : 29,8 Millions d’euros

BASKET :

  • SIG Strasbourg 7 à 9 Millions d’euros
  • ASVEL : 8,2 millions d’euros
  • Chorale de Roanne 3,3 Mllions d’euros
  • Antibes : 3,3 Millions d’euros
  • Paris Basket Ball : 2,3 Millions d’euros
  • Aix Maurienne Savoie Basket 1,5 Millions d’euros

VOLLEYBALL :

  • Tourcoing VB : 2 millions d’euros
  • RC Cannes (2017) : 2 millions d’euros

HOCKEY SUR GLACE :

  • Les Brûleurs de Loups (Grenoble) : 2,4 Millions d’euros

NATATION :

  • Cercle des nageurs de Marseille : 5 Millions d’Euros (subvention de la ville de Marseille de 200 000 Euros soient 4% du budget)

On ne peut rien faire sans les médias :

  • Télévision,
  • Radios,
  • Affichages,
  • Magazines (l’Equipe)
  • Quotidiens

Le PSG a dû son développement aux médias.

Il y a eu de multiples contacts avec Europe 1, Monsieur Lagardère, avec les télévisions (TF1) et Canal + pour arriver à une participation de Canal + de très longues négociations ont été nécessaires avec :

  • Villes : Paris
  • Etats : Qatar
  • Entreprises : sponsoring
  • Dirigeants capitalistes : investisseurs français et étrangers

LE ROLE DES MEDIAS :

Il faut bien connaître le marché des médias et leur faire des propositions qui auront des retours pour leur entreprise.

Mon parcours avec Canal Plus :

Sa création : Monsieur François Mitterrand, Mr André Rousselet (Havas)

« Le Grand Projet » : Bernard Brochand + Alain Cayzac

Canal Plus : deux lignes directrices avec le cinéma et le football.

Négociation de 1981 à 1984 avec la Fédération Française de Football.

Lancement de Canal Plus le 4 novembre 1984 et à la fin de cette année la chaîne compte déjà 1 500 000 abonnés sur Paris.

Avoir les médias avec vous :

Qu’ils soient locaux, régionaux, nationaux ou internationaux, vous devez les avoir avec vous : clubs, joueurs, résultats, événements nationaux, internationaux, jeux olympiques.

Action locale : Votre action doit se tourner vers les entreprises et les entrepreneurs, les médias, sans oublier la vente de produits dérivés.

N’ayez peur de rien, voyez toujours plus grand, osez !