Bernard Brochand participe à la deuxième convention annuelle des maires de la Région PACA

Le 28 février dernier, la Région organisait la 2e Convention annuelle des maires de la Région Sud au Parc Chanot, à Marseille. A un an des élections municipales et à l’approche des européennes, 750 maires et acteurs économiques se sont relayés pour réclamer davantage de pouvoir aux élus locaux.

Bernard Brochand, qui avait déjà dénoncé la perte des pouvoirs des maires dans sa tribune du 24 octobre dernier, a tenu à assister à cette convention en soutien aux actions de tous ces élus locaux.

En ouverture de cette journée, Renaud Muselier s’est adressé aux quelques 1 200 personnes présentes dans le grand auditorium. Un discours dans lequel il est revenu sur l’action du conseil régional avant de se présenter en « grand partisan de la décentralisation ». 

L’inévitable question du mouvement des gilets jaunes s’est également posée. Hubert Falco le qualifiait de « mouvement compréhensible au départ et qui s’est mué en violence inacceptable ayant causé 300 000 € de dégâts à Toulon ». Des dégâts qui « auraient pu être évités si l’Etat ne manquait pas à son rôle ». La présidente du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal lançait quant à elle : « On n’en serait pas là si le gouvernement avait plus écouté les élus de terrain ».

Pour tenter d’améliorer la situation, Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des départements de France et président du département de Charente-Maritime, annonçait en fin de matinée : « Le 13 mars, nous allons faire une proposition commune dans le cadre du grand débat en faveur d’une nouvelle phase de décentralisation ». Il précise : « On voit bien que les régions peuvent faire beaucoup plus en matière d’économie et d’emplois. Les départements peuvent faire plus en matière de solidarité territoriale et sociale ».

Étiquettes :
, ,