BERNARD BROCHAND INTERVIENT POUR LA SAUVEGARDE DU CENTRE DE PROTECTION DE LA FAUNE SAUVAGE

Bernard Brochand a adressé le 12 février dernier le courrier ci-après à Madame la Secrétaire d’Etat chargée de la transition écologique et solidaire :

Madame la Ministre,

La ligue LPO (ligue de protection des oiseaux) de la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) a souhaité attirer mon attention sur la fermeture du centre de sauvegarde de la Faune sauvage situé à Buoux dans le Vaucluse depuis le 7 février dernier.

Depuis 1996, 9151 animaux ont été soignés puis relâchés dans ce centre. Ce sont 1500 oiseaux et petits mammifères sauvages victimes des activités humaines qui sont pris en charge chaque année : collision avec des véhicules, des lignes à haute-tension ou des baies vitrées, empoisonnement, tirs illégaux etc…

Nombre de ceux qui assurent les soins prodigués aux animaux sont des citoyens et vétérinaires bénévoles.

Faute de budget et en absence d’aide de l’Etat, le centre vient de fermer. Il semble que 20 000 € par département permettrait de remédier à cette situation.

La législation interdit aux particuliers qui découvrent ces animaux de les transporter et de les accueillir. Ils doivent les confier à un centre de sauvegarde.

La sauvegarde de la Faune sauvage et de la biodiversité est une priorité à l’heure où l’on déplore la surmortalité des abeilles et la disparition annoncée de nombreuses espèces d’insectes.

Sachant votre implication pour défendre cette cause, je vous remercie par avance de l’attention bienveillante que vous porterez afin d’apporter une solution pérenne pour la sauvegarde de la Faune sauvage en France.

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’assurance de mes salutations distinguées.