Question écrite par Bernard Brochand

Bernard Brochand interroge le Ministre de la Santé sur le statut des sages-femmes

Bernard Brochand attire l’attention de Mr le Ministre des solidarités et de la santé sur le statut et la rémunération des sages-femmes.

Lors des discussions du « Ségur de la Santé », ces professionnels n’ont pas été associées aux groupes de travail, ce qui fait d’eux  les grands oubliés de cette concertation.

Les sages-femmes souffrent de leur statut à l’hôpital : profession médicale selon le Code de la Santé publique au même titre que les médecins et les dentistes ; mais administrativement assimilées aux professionnels non médicaux au sein de l’hôpital du fait d’un statut hybride datant de 2013.

Cette incohérence les pénalise au plan de la reconnaissance de leur statut et de la revalorisation de leurs salaires. Lors de la crise du Covid-19, elles sont restées très impliquées malgré l’absence de masque et de protection. Les promesses de campagne du candidat Macron faites à leurs syndicats n’ont pas été tenues. Les représentants de la profession réclament en urgence des négociations pour débattre de la rémunération des sages-femmes ainsi qu’une remise à plat des décrets de périnatalité régissant les effectifs présents dans les maternités.

Il souhaite connaitre quelles mesures entend mettre en place le Gouvernement pour prendre en compte leurs revendications légitimes de salaire et de statut, car « pas une naissance ne se fait en France sans les sages-femmes »