Bernard Brochand demande au Préfet des Alpes-Maritimes d’autoriser l’accès aux plages dès le 11 mai

Monsieur le Préfet,

A la suite des annonces du Premier Ministre, Monsieur Edouard Philippe, le jeudi 7 mai dernier de confier aux Préfets l’opportunité d’autoriser la réouverture des plages alors que le déconfinement sera effectif dès lundi prochain, les Maires de Cannes, Mandelieu-La-Napoule et Théoule sur Mer, vous ont adressé un courrier sollicitant cette autorisation.

Aussi, en tant que Député de la 8ème circonscription des Alpes-Maritimes sur laquelle sont domiciliées ces trois communes, je souhaiterais vivement m’associer à leur démarche.

En effet, si toutes les plages et lacs ont été fermés depuis le 17 mars, nos compatriotes, qui ont respecté le confinement avec beaucoup de civisme et un sérieux exemplaire, ont besoin de retrouver les activités sportives et les promenades qui leur ont tant manquées et qui sont essentielles à la santé mentale et physique de chacun.

Les parcs et jardins vont pouvoir de nouveau accueillir du public dès le 11 mai prochain dans les départements classés en zone verte comme le nôtre. Il n’y a donc aucune raison qu’il n’en soit pas de même pour les plages dans la mesure où toutes les règles de sécurité sanitaire et de distanciation auront été mises en place en amont par les communes concernées.

Je tiens d’ailleurs à saluer ici le travail remarquable que les maires ont accompli lors de cette crise sanitaire, leur engagement quotidien au service de leurs administrés pour les protéger, les soutenir, anticiper leurs besoins essentiels, mais aussi les aides concrètes qu’ils ont apportées aux commerçants et à tous les acteurs économiques locaux mis en difficulté par ce confinement.

Je vous remercie donc très sincèrement de l’attention bienveillante que vous apporterez à la demande des Maires de Cannes, Mandelieu La Napoule et Théoule sur Mer et de leur permettre d’autoriser, dès la semaine prochaine, l’accès contrôlé aux plages de notre exceptionnel littoral méditerranéen. Alors qu’ils ont consenti tant de sacrifices et vécu tant de drames ces dernières semaines, les Françaises et les Français ont besoin de retrouver un peu de liberté et de joie de vivre.