Question écrite par Bernard Brochand

Bernard Brochand appelle l’attention de Mme la Ministre du travail sur les conséquences des projets de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel »

Bernard Brochand appelle l’attention de Mme la ministre du travail sur les conséquences des projets de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » et « PACTE » sur l’emploi et les conditions de travail au sein des Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA).

Les deux points qui inquiètent les membres des CMA concernent l’avenir des personnels des centres de formation d’apprentis (CFA) des CMA et les projets de suppression de l’enregistrement des contrats d’apprentissage par les CMA, la disparition des centres de formalités des entreprises (CFE) avec la dématérialisation totale des formalités à l’horizon 2022, la mise en place du registre unique, les stages de préparation à l’installation (SPI).

Aussi, il souhaiterait connaître quelles mesures le Gouvernement envisage de prendre afin de permettre aux chambres de métiers et de l’artisanat de poursuivre et développer leurs missions de formation et de service public de proximité en direction des artisans et comment il entend sauvegarder les emplois dans le réseau des CMA.